Nos têtes de liste départementales pour la Lorraine


Meurthe-et-Moselle : Thomas Riboulet (réside à Pouilly)

 

Thomas Riboulet, 28 ans, Président du Groupe BLE Lorraine, premier média et think tank indépendant de Lorraine, et Président du Parti Lorrain (PL). Après deux années en classe préparatoire HEC au Lycée Fabert de Metz, Thomas Riboulet a intégré la Rouen Business School. Il a également effectué un Mastère Spécialisé à l’Ecole Centrale Paris et effectué des études au Trinity College de Dublin et à l’Université Leopold Franzens d’Innsbruck.

Thomas Riboulet a travaillé pour de grands groupes industriels comme Holcim, Airbus et Thales, aussi bien en France qu'à l'étranger. Il est enfin l’auteur de deux ouvrages, l'un sur le fédéralisme allemand et le centralisme français paru en 2013, l'autre sur la révolution de la chaîne d’approvisionnement d'Airbus paru en septembre 2015.

 

Meuse :  Kévin Giges (réside à Ottange)

 

Kévin Giges, 29 ans Secrétaire Général du Parti Lorrain (PL). Mécanicien ferroviaire dans la vie professionnelle, il est également bassiste d'un groupe de musique local et locuteur du Platt luxembourgeois.

 

Moselle : Philippe Mouraux (réside à Forbach)

 

Philippe Mouraux, né en 1967. Études de droit (Université de Paris XI, Sarrebruck et Marburg/Lahn), de langue et littérature allemandes (Paris X) et de traduction (ISIT, Paris).  Chargé de projets à l’Académie de droit européen de Trèves, Allemagne (1995-1998). Administrateur chargé de l’information à la Commission européenne (DG Éducation et Culture), Bruxelles de 2002 à 2005. Juriste-linguiste à la Cour de justice de l’Union européenne, Luxembourg (1999 à 2002 et de nouveau depuis 2005). Cofondateur et président de l’association Culture et Bilinguisme de Lorraine de 1999 à 2013. Président de 57-Le Parti des Mosellans/Partei der Mosellothringer.

 

Vosges : Emmanuel Thiébaut (réside à Moyenmoutier)

 

46 ans, marié,  conseiller municipal de Moyenmoutier et conseiller communautaire du Pays des Abbayes, technicien informatique pour l'Université de Lorraine à l'Institut Universitaire et Technologique de Saint Dié des Vosges.

Très marqué par la catastrophe de Tchernobyl en 1986 et par les mensonges de l’État (le nuage s'est arrêté à nos frontières) , il est très vite devenu anti-nucléaire pour le rester encore maintenant.

Sensible à la destruction de la planète par les pesticides, les engrais, la déforestation, la pollution, les industries chimiques, il a rejoint l'Alliance Écologiste Indépendante en 2004.


Vidéos